Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LE CID (1963)

 

 

 

EXTRAIT MUET DU TOURNAGE DU FILM "LE CID"

 

 

LE CID (1963)

 (Photo appartenant à BIENVENIDO Mr HESTON)

 

XIème siècle. L'Espagne est un pays ravagé par des guerres fraticides. Un homme, Don Rodrigue Diaz de Vivar, dit le "CID" (Charlton Heston) va se lever et appeler tous les Espagnols "chrétiens, juifs, musulmans" à s'unir et combattre l'ennemi commun : le terrible et sanguinaire Emir Youssouf. (synopsis figurant sur la jaquette du DVD).

CE QUE J'EN PENSE

 

Quel film inoubliable !!!!  avec Charlton Heston qui était né et destiné à interpréter des personnages exceptionnels, car il était exceptionnel.

 

Il ne s'agit pas seulement, d'une flamboyante fresque historique, c'est beaucoup plus que cela. Le sujet n'a rien perdu de son sens et n'a jamais été autant d'actualité qu'en ce moment.

 

C'est le récit de la vraie vie de Rodrigue. Les faits sont avérés même si, pour les besoins du film ou du scénario, le metteur en scène a un peu triché avec la vérité pour la fin du film qui n'est pas très réaliste. 

 

Rodrigo Diaz de Vivar est né en 1043 et est décédé en 1099.

 

Le film n'a rien à voir avec la pièce de Corneille. La tragédie omniprésente tout au long du film, nous emporte dans un grand souffle de violence, d'amour, de haine, d'amitié et, surtout d' HONNEUR et de TOLERANCE.

 

C'est à travers le mot "TOLERANCE" que j'ai regardé ce film qui nous en dit beaucoup plus sur la nature humaine et jusqu'où un être humain peut aller par amour, par haine, fidélité à ses idéaux et pour laver son honneur.

 

UN GRAND FILM A VOIR ET A REVOIR ...

 

LE CID (1963)

 

LE CID (1963)

 

LE CID (1963)

 

LE CID (1963)

 

LE CID (1963)

 

LE CID (1963)

 

LE CID (1963)

 

LE CID (1963)

 

LE CID (1963)

 

LE CID (1963)

 

LE CID (1963)

 

LE CID (1963)

 

LE CID (1963)

 

LE CID (1963)

Les commentaires sont fermés.