Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • LYDIA CLARKE HESTON dans "LE SECRET DU VOL DE L'ATOME" - MON FILM N° 399 14/4/1954

    Exceptionnellement aujourd'hui, je publie un film dont la vedette est Lydia Clarke Heston, aux côtés de l'acteur Gene Barry, connu dans les années 60 pour une série télévisée "L'HOMME A LA ROLLS".

    Lydia Clarke Heston avait connu le succès avant son illustre époux Charlton Heston. Quand celui-ci commença à se faire un prénom et un nom, Lydia fit le choix d'arrêter sa carrière cinématographique et se consacra à sa famille et à la photographie. La photographe Lydia Clarke nous a donné les plus beaux clichés qui soient, de Charlie, comme elle l'appelait dans l'intimité.

    Je crois pouvoir dire sans me tromper, que le dernier film dans lequel Lydia fait une petite apparition aux côtés de son Charlie, est dans le très réussi western "WILL PENNY LE SOLITAIRE" en 1968.

    Ayant eu la chance de trouver ce MON FILM sur EBay, je suis heureuse de pouvoir publier ce ciné-roman, ma façon de rendre un petit hommage à celle qui fut la compagne de notre grand acteur.

    img436.jpg

     

    img499.jpg

    img500.jpg

     img501.jpg

    img502.jpg

     img503.jpg

    img504.jpg

     

    img505.jpg

    img506.jpg

     img507.jpg

  • BEN HUR (1959)

     

     

    Le 7 septembre 2016, est sorti en France le nouveau "BEN-HUR", que j'ai renommé " BEURK HUR " et que bien sûr, je n'irai pas voir... Je n'ai pas l'intention de payer un billet pour voir ce truc, j'aurais l'impression de trahir la mémoire du seul Ben Hur qui existe à mes yeux, Charlton Heston.

    Je m'en suis déjà expliquée dans un article que j'avais écrit en mars dernier. Mais j'ai jugé opportun de mettre en avant, le seul, le vrai, l'unique, l'éternel "BEN HUR" de William Wyler tourné en 1959.

     

    J'avais fait cette page le 16 avril dernier... Je l'ai légèrement actualisée...

    BEN HUR 1.JPG

     

    Fraser avec son père et Jack Hawkins

     

    BEN HUR (1959)

     

    Charlton pendant le tournage de "BEN-HUR" photo Lydia Clarke-Heston

     

    BEN HUR (1959) partie 1

    Ben - Hur GIF.gif

    http://4.bp.blogspot.com/-s_VPL_rE2FY/VYaG2_kiSpI/AAAAAAAAS3U/3ow56HW6ccs/s1600/Ben%2B-%2BHur%2BGIF.gif

     

    SYNOPSIS

     

    Judah Ben-Hur, prince de Judée, retrouve son ami d'enfance Messala, venu prendre la tête de la garnison de Jérusalem. Mais leur amitié ne peut résister à leurs caractères différents.
    Alors qu'une pierre tombe du balcon de la maison familiale de Ben-Hur, manquant de tuer le gouverneur qui paradait plus bas, Messala trahit son ami qu'il sait innocent en l'envoyant aux galères et en jetant en prison sa mère et sa sœur. Ben-Hur jure alors de reconquérir sa liberté et prépare sa vengeance. (synopsis Allo Ciné)

     

     

     

     

    CE QUE J'EN PENSE

     

    Dire qu'à la sortie du film, je n'ai pas voulu aller le voir, pensant qu'il ne se résumait qu'à une course de chars. J'avais tellement entendu de bêtises à son sujet et tant de blagues qui se faisaient autour. 

    Ma résistance a duré quelques mois, mais le film restant à l'affiche ne pouvait pas me laisser indifférente plus longtemps, d'autant que mon acteur adoré en était la vedette principale.

    Vous dire que j'ai pris une claque en voyant le film la première fois que je suis allée le voir au cinéma, est un euphémisme. Je n'avais jamais rien vu d'aussi grand, d'aussi bouleversant au cinéma. Charlton Heston allait à tout jamais, graver son personnage de Judah Ben Hur dans mon cœur et ma mémoire.

    J'avais perdu beaucoup trop de temps avant d'aller le voir !!! 

    Dès que le DVD est sorti, je me suis précipitée pour l'acheter afin d'admirer une fois de plus mon acteur préféré dans ce rôle qui m'avait chamboulée.

     Depuis, j'ai acheté le coffret collector pour le 50ème anniversaire du film.

     

    Je fus prise au piège de cette histoire qui devenait plus qu'un film. Charlton n'était plus Chuck, il était Judah (pas Judas Iscariote qui trahit Jésus) mais Judah Ben-Hur, Prince juif, qui allait rencontrer Jésus deux fois dans sa vie, la première, épuisé sur le chemin des galères Jésus le désaltère ; la deuxième, lorsqu'il veut aider Jésus à  soulever sa croix et le désaltère à son tour, sur le chemin du mont Golgotha.

     

    Vous dire que ce film m'a remuée, est peu de le dire. Tous les sentiments humains y sont, mais si je devais en tirer une conclusion (ce que je ne ferai pas), je pense que l'amitié, la haine, la vengeance sont dominées par la résilience, le pardon et l'amour dont fera preuve Judah Ben Hur.

     

    Bien sûr, "ma" mention spéciale à Monsieur Charlton Heston, pour son interprétation magistrale de Judah Ben-Hur, que ce soit dans la fierté (sans ostentation), dans la souffrance (sans surjeu), dans la victoire (sans gloriole), dans l'amour et le pardon avec tant de foi et de sincérité.  

     

    Dans ce film, à l'égal de Jésus, il porte sa croix personnelle avec tant de sensibilité que l'on ne peut que ressentir toutes les injustices que lui et sa famille subissent par la volonté de Messala (grande interprétation également de Stephen Boyd). 

     

    Partant de là et en réfléchissant bien, je crois que je n'ai pas à donner plus avant,  mon avis. Tout a été dit sur ce film extraordinaire. Je ne peux  dire que mon émotion devant ce chef-d'oeuvre qui m'a bouleversée.

     

    Ce film a raflé presque toutes les récompenses et c'était mérité amplement.

     

    J'exprime une fois de plus, l'admiration sans limite que je voue à Charlton Heston et son talent à "être" qui il interprète. Je ne peux que recommander ce film à voir et revoir sans modération.

     

    J'ai aimé, j'aime et aimerai toujours ce film magistral.

    PARDON SI JE ME REPETE TRES SOUVENT, MAIS L'EMOTION N'Y EST PAS ETRANGERE !!!

    BEN HUR 2.JPG

    BEN HUR 3.JPG

     

    50ème ANNIVERSAIRE DE BEN-HUR

     

    Interview de Fraser Clarke Heston